Bdsm extrême dans la video amateur d’une jeune soumise

3472
41:00
33%
Votes : 3

Mylène est une jeune soumise d’une vingtaine d’années qui n’a pas froid aux yeux lorsqu’il s’agit de tourner une video amateur de bdsm extrême avec des hommes plus âgés. C’est même comme ça que cette petite salope prend le plus son pied, elle aime se soumettre aux désirs les plus fous de ses maîtres et leur obéit au doigt et à l’œil quelle que soit l’humiliation à laquelle elle doit faire face. Ce n’est clairement pas donné à tout le monde, surtout à cet âge là, car la plupart des jeunes femmes de la génération de Mylène sont plutôt très classiques dans leurs expériences sexuelles. Mais cette nymphette ne fait rien comme tout le monde et s’épanouit vraiment dans l’univers très particulier du bdsm.

Humiliation et douleur pour jouir comme jamais

La jeune cochonne a un fort penchant pour l’humiliation mais elle prend surtout son pied lorsqu’elle s’accompagne de douleur physique au sens propre du terme : Mylène aime qu’on lui fasse mal et repousse toujours la souffrance le plus loin possible tant qu’elle reste supportable, ce qui la fait jouir comme jamais. Cette petite chienne ne conçoit pas une bonne partie de sexe hard sans que son partenaire, de préférence un homme beaucoup plus âgé qu’elle, ne lui mette des claques dans la gueule et des coups de cravache sur le cul tout en la pénétrant par tous les orifices. Mylène apprécie également le bondage à condition qu’il soit fait par un spécialiste de cette pratique sadomasochiste japonaise particulièrement codifiée et fantasmagorique. Dans cette video amateur de bdsm extrême, la jeune soumise a droit à l’un de ses pêchés mignons, être attachée nue à une croix de Saint-André et malmenée par son maître jusqu’à l’ultime stade d’humiliation et de douleur qui déclenche en elle une série d’orgasmes aussi longs qu’intenses. Lors de ces explosions de plaisir il n’est pas rare que la petite coquine gicle partout et c’est justement grâce au bdsm extrême qu’elle a découvert qu’elle était une femme fontaine. Son partenaire du jour est particulièrement brutal et va jusqu’à étrangler sa jeune soumise pendant qu’il lui fait sucer sa grosse bite en gorge profonde puis lui pisse dessus dans un ultime geste d’humiliation. L’uro n’est pas forcément la pratique préférée de Mylène mais ça ne la dérange pas plus que ça tant que ça contribue à l’humilier un peu plus encore.

Peu de femmes ont la chance de jouir comme Mylène car l’intensité de ses parties de sexe hard n’est pas à la portée de toutes les minettes qui fantasment de temps en temps sur le bdsm extrême lorsqu’elles regardent du porno. Pour cette jeune salope c’est différent, elle vit vraiment cette pratique comme une part intégrante de sa sexualité et n’imagine pas s’envoyer en l’air comme ses copines en suivant le schéma traditionnel du plan cul avec fellation, pénétration vaginale, sodomie et éjac faciale ou buccale pour finir. Non, pour cette petite chienne la jouissance passe par l’humiliation et la douleur quitte à se laisser pisser dessus et étrangler jusqu’à suffoquer par son impitoyable maître queue. Si vous êtes un voyeur amateur de ce type de scènes bdsm vous allez clairement vous régaler devant cette video amateur qui ne fait pas dans la dentelle mais qui a le mérite d’aller très loin dans l’exploration des fantasmes d’humiliation et de douleur.

Laisser un commentaire