Pratiques sexuelles : Andromaque

Variante de la position du chevauchement, la position d’Andromaque permet à la femme de contrôler le rythme et la profondeur de la pénétration car elle est assise sur l’homme à califourchon, de face. Cette position sexuelle très populaire fait partie des classiques et fait partie de la vie intime d’un très grand nombre de couples. Les femmes, notamment, apprécient particulièrement la position d’Andromaque pour plusieurs raisons : elle permet une pénétration profonde mais dont elles ont la totale maîtrise, elle n’empêche pas les caresses au cours de l’action et elle leur procure un sentiment de domination du fait qu’elles se trouvent au-dessus de l’homme et qu’elles jouissent d’une très grande liberté.
Le nom de cette position trouve son origine dans la mythologie grecque : durant la Guerre de Troie, Andromaque, fille du roi Éétion et femme d’Homère dont l’unique fils, Astyanax, fut tué par Néoptolème tandis que son père, ses frères et son mari furent tués par Achille est contrainte d’épouser le fils de ce dernier, par la main duquel périt son fils. Incarnant à la fois l’épouse et la mère idéale, Andromaque, dont la vie inspira de nombreux auteurs et poètes tels qu’Homère, Racine ou Virgile, était connue pour « chevaucher son époux » lors de ses ébats amoureux avec Hector.

Toutes les vidéos pour le mot clé (14 vidéos)